Aller au contenu
Accueil » Actualités » Flagrant délit de parasitisme !

Flagrant délit de parasitisme !

15/05/2022

Vous souvenez-vous de la guêpe maçonne qui avait nidifié dans cette cavité ? Une visiteuse opportuniste semble avoir repéré la porte d’entrée de son nid pourtant dissimulé !

En effet, cette guêpe parasitoïde Stenarella domator (Cryptinae) commence par tâter le terrain avec ses antennes, détectant une présence à l’intérieur et repérant où se situe la larve émergente derrière la paroi. Puis, elle éleve son abdomen très haut, afin de positionner son long ovopositeur à la verticale, prêt à transpercer la paroi. Bien souvent, cet organe abdominal se compose de deux gaines protectrices qui se relèvent, laissant apparaître un stylet fin.

Ainsi, cette femelle Ichneumon vient pondre à travers la cloison de terre, déposant ses oeufs directement sur la larve de guêpe maçonne. L’hôte servira alors de repas aux jeunes larves émergentes qui sortiront de l’oeuf, assurant leur développement.

WordPress Cookie Plugin by Real Cookie Banner